Ca y’est, après un rapide passage chez un nouvel hôte et des retrouvailles avec un vieil ami, il est temps de plier bagage et de quitter Auckland où j’ai tout de même passé plus d’un mois. Direction la partie nord du pays : le Northland. C’est ici que les températures sont les plus chaudes dans le pays, notamment grâce à son climat subtropical. Par conséquent, il fait encore très bon pendant l’automne. Pour cette première partie du voyage, un HelpX nous attend du côté de Whangarei, et plus précisément dans une petite ville appelée Tutukaka.

 

 

Complètement isolées, Tutukaka et les villes aux alentours (Ngururu, Matapouri) sont à 30 minutes de Whangarei, la principale ville de la région. Des routes étroites et des virages par centaines se dresseront contre les voyageurs avant qu’ils puissent accéder à ce coin qui semble loin de tout. Il faut dire que beaucoup de touristes étrangers font l’impasse sur cette zone, en allant directement vers Bay of Islands, plus célèbre et un incontournable de l’île du nord.

Malgré cela, la principale activité de la zone réside dans le tourisme local, via ses nombreuses plages et baies, mais surtout par sa proximité avec un excellent spot de plongée : Poor Knights Islands. Ce groupe d’îles au large de 23km est protégé en étant classé comme réserve naturelle : il est nécessaire d’avoir un permis pour s’y rendre, généralement réservé aux recherches scientifiques. Certaines agences de plongée sont également autorisées à naviguer autour des îles afin de faire découvrir aux touristes la richesse sous-marine des lieux. Pour l’anecdote, Poor Knights Islands est régulièrement nommé parmi les meilleurs spots de plongée au monde, y compris par notre  feu Commandant Cousteau national. Les prix varient entre $150 et $300 suivant la location du matériel et des options proposées, en tout cas en ce qui concerne Dive! Tutukaka, le principal tour opérateur de plongée de la zone.

Pour ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir cette expérience, il y a les plages de Tutukaka à découvrir.

Et en plus d’être nombreuses, elles sont variées les plages de Tutukaka : sable noir, sable blanc, mer agitée ou eau calme, il y en a pour tous les goûts. D’autant plus qu’elles sont très proche géographiquement : cela donne un choix très intéressant dans un périmètre assez restreint (quelques kilomètres).

Matapouri Bay est la plus grande des plages parmi celles que j’ai visité. C’est également la plus commune mais elle n’en reste pas moins agréable, surtout lors des jours de grandes vagues où la mer est agitée (en faisant tout de même attention car plusieurs accidents sont survenus ici par le passé).

Si l’on suit la baie et que l’on s’aventure derrière une petite crique, Mermaid Pools accueille les plus téméraires qui auront emprunté un chemin très escarpé (mais largement faisable, il faut juste faire attention à ne pas glisser). C’est un petit bassin naturel rempli par l’eau de l’océan pacifique qui arrive à traverser les roches délimitant la terre de la mer. Sa faible profondeur donne une très belle couleur turquoise à l’eau. Celle-ci est cependant plus froide car très statique. En face, la vaste étendue océanique rappelle que la Nouvelle-Zélande n’est qu’une pierre dans l’immensité du Pacifique.

Très proche de Matapouri Bay se trouve Whale Bay, une petite crique isolée qui ravira ceux qui préfèrent la tranquillité. Là-bas, pas de grandes vagues ni de grandes étendues de sable, mais de l’eau calme (plus froide que Matapouri Bay) et une plage où les arbres ne sont qu’à quelques mètres de l’eau. Personnellement, c’est ma préférée.

De Whale Bay, on aperçoit au loin Whooleys Bay. Ici, retour à une plage étendue avec de fortes vagues, à l’instar de sa soeur Sandy Bay, qui se trouve un peu plus loin si l’on continue à remonter Matapouri Road. Cette dernière est très appréciée des surfeurs qui la fréquentent intensément.

D’autres plages valent également le détour, mais je n’ai pas eu l’occasion de les tester. Citons par exemple Kowharewa Bay et Whangaumu Bay, adaptées pour le kayak.

 Vers Tutukaka Lighthouse

Une petite promenade sympathique à faire à Tutukaka est la Lighthouse Walkway. Le phare (Lighthouse en anglais), est situé sur une presqu’île : on ne peut y accéder qu’à pied et pendant la marée basse. A marée haute, la mer nous arrête à mi-chemin et il est impossible de continuer sans se mouiller.

Il faut compter à peu près une heure et demi pour la promenade. Les promeneurs traverseront aussi bien de grandes étendues d’herbes hautes, une plage temporaire, et une forêt qui semble sauvage tellement le chemin est étroit et peu visible. L’effort des promeneurs est récompensé à l’arrivée par une superbe vue sur le port de Tutukaka (Tutukaka Harbour) et, au loin, Poor Knights Islands.

Il faut compter un à deux jours afin de faire le tour de la côte de Tutukaka, ce qui en fait une belle étape pour les voyageurs se rendant à Bay of Islands ou Cap Reinga.

Un partage sauve un mouton :